Volvo XC60

Un franc succès !

Le XC60 est à Volvo ce que la 911 est à Porsche. Un modèle devenu pilier pour la marque. Oui, ce modèle est l’emblème de la firme suédoise avec plus d’un million de véhicules vendus et en circulation depuis son lancement en 2007. Il a su toucher toutes les générations et en a fait rêver plus d’un avec un look très scandinave Mais par dessus tout, grâce à ces avancées technologiques sur la sécurité et le confort surpassant les standards de ses concurrents allemands.

Il aura fallu près de 10 ans pour que Volvo se décide à renouveler le design de toute sa flotte, en commençant par le patriarche. Le Volvo XC90 s’est révélé être un franc succès avec d’incroyables résultats les mois suivants sa commercialisation.

Premières impressions

Il y a dix ans, nous croisions tous par hasard un SUV Volvo, et nous nous sommes tous dit : « Quelle allure ! ». En voyant ce nouveau XC60, je me dis que l’ancien prends tout de suite de l’âge, sans forcément perdre de son charme. Au programme : des feux re-dessinés et inspirés du XC90, avec des leds en formes de T (référence à Thor, légende des pays scandinaves), et qui va s’étendre prochainement à la gamme V40 et XC40 également (la 90 et la 60 étant déjà passées au nouveau design). Des traits plus tracés qui donnent plus de prestance à sa silhouette par rapport à l’ancien XC60, et un intérieur beaucoup plus luxueux que le précédent.

A bord du Volvo XC60

En plus d’un extérieur plus que plaisant, c’est à l’intérieur que l’on peut remarquer l’énorme bon en avant effectué par la marque suédoise. Volvo à su créer un nouvel univers à bord en se différenciant des concurrents présents sur le marché du SUV haut-de-gamme. Volvo met le niveau très haut avec des matériaux nobles (bois, noir laqué, alu…), et du cuir dans tous les recoins de cet habitacle. Tout est fait dans le haut de gamme et la sobriété, rien à redire sur les finitions. Peu de boutons apparents, une ergonomie exemplaire, rien ne vient faire « tâche » dans cet habitacle agréable à regarder. Tout se fait à partir de l’écran géant de la console centrale (allant de 9 à 12,3 pouces). De la navigation, aux réglages des suspensions, en passant par le choix de la ventilation et du chauffage des sièges.

Mise en place

Je m’installe, regarde un peu les quelques détails qui comptent pour moi, et je découvre ce compteur digital. Très simple, il me rappelle celui des dernières générations de marques allemandes (et c’est quelque chose de simple que j’apprécie). En plus de cette instrumentation, le démarrage ne se fait pas à l’aide d’une clé, mais du petit bouton entouré d’aluminium très luxe qu’il faut tourner pour allumer le moteur. Quelques touches prouvent la valeur et la qualité de cet intérieur : chaque aération est en aluminium, ou encore le système-audio, qui n’est autre qu’un système Bowers & Wilkins avec 18 enceintes réparties partout dans l’habitacle, ce qui permet d’avoir son propre opéra privé à bord.

Technologie confortable

La gamme Sensus de Volvo compte parmi les meilleurs avancées technologiques au niveau des constructeurs mondiaux. Tous les modèles sont dotés de ces services, qui vous permettent de réserver et de payer un parking à destination avec Park&Pay, d’utiliser Yelp pour trouver un magasin ou un restaurant, Glympse pour localiser sa famille ou ses amis, et même Send To Car, qui est une application qui permet d’envoyer une destination à votre XC60 depuis votre smartphone. CarPlay et Android Auto sont bien évidemment de la partie et extrêmement agréable à utiliser sur cette grande dalle verticale.

En plus des divertissements technologiques, le XC60 démontre encore l’attachement du constructeurs quant à la sécurité active. Volvo propose un panel impressionnant de systèmes d’aides à la conduite, comme le IntelliSafe Assist qui est la combinaison d’un régulateur de vitesse adaptatif et du dispositif Pilot Assistpour donner naissance au pilotage autonome, ou encore IntelliSafe Surround, qui, à l’aide des caméras et des radars de dernière technologie, surveillent l’environnement de la voiture pour anticiper et freiner à notre place ou éviter un obstacle par exemple.

Volvo s’est toujours différenciée de ses concurrents allemands ou anglais en se reposant sur leur avancée technologique et leur attachement à la sécurité. Intérieur chic, élégant, épuré et simple, la vie à bord est digne d’une limousine, et est tout aussi agréable à conduire que de s’y faire conduire ! La combinaison D5 de 235 ch / transmission intégrale est très polyvalente, et ne montre aucune faiblesse par rapport à son poids. Une boite très active, qui ne manque jamais (ou presque) de couple, et qui a un côté joueur dans les virages pour un gabarit de cette taille.

Au volant du XC60

Personnellement, ce  XC60 m’a grandement surpris. Je m’attendais à avoir un moteur mou et une boîte décevante ou presque, et c’est bien là le contraire. Volvo nous a sorti un bon 4 cylindres diesel de 235 ch, accompagné d’une boite de vitesses auto aux passages fluides et rapides.

Pour vraiment jouer et apprécier son comportement sur route, la région du Lubéron nous offre de petites routes de campagne très sinueuses ; ce qui nous a permis d’attester des excellentes qualités routières du nouveau XC60, tant au niveau de la motorisation, que de son châssis et de ses suspensions. Plus d’une heure à tenter de voir ses limites, dans des petits virages avec une allure joueuse, mais rien n’y fait : ce dernier ne chasse pas de l’arrière, et m’impressionne même selon certains virages avec son adhérence, la transmission AWD aidant à cela.

Pour finir, si vous voulez pour tous les jours un SUV digne des plus grands constructeurs haut-de-gamme, avec le confort, la qualité, et un condensé de technologie pour votre sécurité mais aussi pour votre plaisir, sautez le pas ! Une motorisation amplement suffisante pour de petits trajets, comme pour avoir une certaine reprise sur autoroute pour de plus longs trajets, même si pour cela l’autopilot se charge de conduire (à moitié) pour vous.

Prix et concurrence : Volvo XC60

La concurrence ? Elle serait composée de l’Audi Q5, du Mercedes-Benz GLC, du BMW X3 et autres « petits » SUV premiums, un secteur en pleine explosion. Mais, même si la qualité de ses concurrents en termes de finition et de motorisation est plus que correcet, je ne trouve pas que le Volvo XC60 correspondent vraiment à ce segment. Pourquoi ? Car la qualité des matériaux utilisés dans l’habitacle, l’ingéniosité des ingénieurs en termes de technologies à bord, ou même de la taille de ce XC60, me fait penser à un autre segment encore inexistant. Il serait pour moi nécessaire de le positionner entre les petits SUV premiums et les gros SUV luxueux. Ce dernier se place juste en dessous du XC90, mais également du nouveau et prochain Range Rover Velar, qui n’a aucun concurrent direct de la gamme des petits SUV.

Pour le tarif du britannique, on peut ainsi s’offrir ce XC60 D5 AWD R Design de 235 ch, avec toutes les options à bord de grand standing, Mon avis personnel serait d’opter pour la marque suédoise, sauf si la partie franchissement vous tient à cœur. Beaucoup d’équipements de série et même d’options qui n’existent pas chez Land Rover, un habitacle confortable, sobre, luxueux, et un ensemble plus que spacieux, autant à l’arrière, qu’avec ce grand coffre.

Bilan, le premium en XC60

Durant l’essai, je n’ai été que conquis par ce SUV nouvelle génération. En plus de son design extérieur et qui prouve que la marque suédoise fait grandement parti des marques haut de gammes de SUVs et de berlines. Avec un intérieur digne, non pas de marque allemande, mais des plus luxueux SUV d’une certaine marque anglaise, le XC60 avec son intérieur marqué d’un petit drapeau suédois offre tout le confort et toute la technologie pour que conduire sur de longs trajets soit un pur plaisir. Autopilot, système audio Bowers & Wilkins, siège ventilés/chauffants, … Vos trajets ne seront plus une corvée.

Optimization WordPress Plugins & Solutions by W3 EDGE