SUV

Retrouverez tous nos essais de véhicules de catégorie SUV, voiture ou 4×4, comment choisir le modèle d’automobile qui vous convient.

Volvo XC90, le SUV familial de luxe

Vous l’aurez compris, je suis un grand fan des modèles Volvo. Peu importe le style (Volvo break ou Volvo SUV), tous leurs modèles sont de bons compromis qualité / prix. Et cette fois, je vais tomber encore plus sous le charme de cette marque suédoise, grâce à mon essai du Volvo XC90 D5 Inscription.

Volvo XC90 Inscription D5 AWD
Un roadtrip à bord du nouveau vaisseau 7 places de la marque suédoise, le Volvo XC90

Un SUV de luxe de taille

Au départ, je me suis dit que ce ne serait pas raisonnable. Mais finalement … ça y est ! Je prends possession du Volvo XC90. Ce dernier, doté d’une motorisation D5 AWD, développant pas moins de 235ch, et composé d’une boite automatique, dégage énormément de prestance.

D’un point de vue esthétique, le Volvo XC90 s’impose par sa taille, qui est de 4.95m de long, de 2.01m de large, et haut de plus d’1.78m. Ce gabarit met en avant une imposante calandre argentée, qui se marie parfaitement au look global du XC90, surtout depuis la renaissance “design” réalisée depuis le nouveau XC60.

A côté de son petit frère, le Volvo XC60, le Volvo XC90 Inscription Luxe se démarque nettement. Physiquement plus gros et plus impressionnant, avec la possibilité d’avoir 7 places à bord.

Contrairement au Volvo XC60, qui lui est plus épuré, plus bas, avec un aspect de sportivité grâce au nouveau design et nouvelles lignes très franches.

Volvo XC90 Inscription D5 AWD
Un intérieur élégant en cuir nappa beige, avec un système de son Bang&Olufsen.

Volvo XC90 Inscription, la configuration parfaite

En plus d’être imposant, le Volvo XC90, dont nous prenons possession, est livré dans une configuration parfaite.

Avec sa couleur Bleu Magique Métallisé, ses jantes en 21’’, son intérieur Cuir Nappa beige et ses sièges perforés et ventilés, la configuration de ce dernier est pour moi un grand coup de cœur.

Et je ne parle vous parle pas d’un coup de coeur visuel/physique. Non.

Les options de ce Volvo XC90 sont justes incroyables, autant pour la sécurité à bord, qu’en avancée technologique.

Volvo XC90 Inscription D5 AWD
L’écran tactile central permet de gérer toutes les options disponibles à bord.

Volvo XC90 D5, un diesel étonnant

Au premier abord, on pourrait penser qu’un manque de puissance se ferait sentir avec un XC90 d’environ 2100kg. Mais pas du tout.

Une motorisation équilibrée, agréable et vive quand il s’agit de faire un dépassement. Malgré ces 2.1 tonnes, et son look tracé mais sage, le Volvo XC90 annonce un 0 à 100km/h en 7.8 secondes.

Une performance plus qu’appréciée pour une motorisation diesel D5 avec boite automatique 8 rapports AWD.

Volvo XC90 Inscription D5 AWD
Même en milieu urbain, le Volvo XC90 se faufile facilement et ne laisse pas indifférent.

A bord d’un salon roulant dans le nouveau Volvo XC90

A l’intérieur, c’est autre chose. Même si les intérieurs Volvo se ressemblent à quelques détails près, monter à bord de ce Volvo XC90 Inscription Luxe 7 places est impressionnant.

Une impression nette impression de grandeur. Avec un toit ouvrant panoramique présent sur la quasi-totalité de ce SUV, il y a comme un sentiment d’être dans une limousine.

Il ne me restait plus qu’à sortir une casquette de chauffeur et de proposer mes services à 6 personnes potentielles.

Volvo XC90 Inscription D5 AWD
Le toit ouvrant permet d’éclaircir cet intérieur luxueux et confortable, sur tout son long.

Volvo XC90, d’une facilité déconcertant

Il ne me faudra que quelques minutes pour m’adapter au gabarit de 4.95m de long et 2.01m de large.

Une maniabilité en milieu urbain plus qu’incroyable. Malgré sa taille, le XC90 se faufile aisément grâce à une direction souple et précise.

Sa taille ne gêne pas, à quelques détails près. Sur tous parking, ou 80% d’entre eux, le Volvo XC90 dépassera légèrement sur l’ensemble de la place de parking. Et ne parlons pas d’un stationnement dans une petite rue ou celui-ci dépassera également en largeur.

Volvo XC90 Inscription D5 AWD
Prenons un peu de hauteur pour admirer l’environnement de notre essai grâce à notre drône DJI Mavic Pro.

Début du roadtrip à bord du Volvo XC90

Nous sommes 6, donc 6 bagages. Comment allons-nous faire avec 6 bagages, 2 boites de drones, 1 gros sac d’appareil photo / multimédia, des valises, …

Beaucoup de suspens concernant le chargement des bagages avant le départ. Surprise ! Tout est rentré, et ce en ayant 6 sièges occupés et aucun sac sur les genoux !

En position 2+2+2, les places arrières offrent un confort moelleux, tout comme les 2 vraies places supplémentaires dans le coffre qui dépannent pour des trajets de 2/3h (légèrement moins de place pour les jambes).

Le coffre, malgré les 2 places supplémentaires déployées, nous réserve la bonne surprise d’une contenance plus que remarquable !

C’est donc sur une note plutôt positive que nous commençons à prendre la route en direction de Lyon.

Volvo XC90 Inscription D5 AWD-2
Dernière photo à Paris face à la tour Eiffel avant notre roadtrip vers Lyon

Le Volvo XC90 et son attirail technologique

Sur l’autoroute, la fluidité de la conduite est presque perturbante. Ce SUV se conduit si paisiblement qu’il n’y a presque plus besoin d’être au volant pour profiter d’un long trajet, sans en souffrir.

Avec de nombreuses options qui reviennent souvent sur les véhicules que nous avons essayé chez Volvo, comme le franchissement de ligne, détection d’angle mort, … ce Volvo XC90 est doté d’options en grande quantité.

Affichage tête haute, sièges avants massant/ventilés/chauffants, assistance d’aide à la conduite, ou encore les caméras surround view, facilitait le stationnement de cette limousine.

Volvo XC90 Inscription D5 AWD
Les places arrières du Volvo XC90 concurrencent parfaitement les autres SUV du marché

La gamme Volvo Inscription Luxe est inégalée

L’ambiance à bord est luxueuse et se qualifie d’expérience. Le Pack premium, composé de l’option Bowers & Wilkins, nous transporte directement à l’Opéra, grâce à une qualité de son incroyable.

Après 500 kms, en étant conducteur mais également passager, je ne peux que valider la vie à bord de ce nouveau Volvo XC90. Tout est fait afin que chaque personne à bord se sente le mieux possible.

Sièges larges et confortables, les deux places supplémentaires dans le coffres sont de vrais sièges (contrairement à d’autres constructeurs), les finitions sont dignes des plus grandes marques de luxe, et la place n’est pas ce qu’il manque à bord.

Volvo XC90 Inscription D5 AWD
Arrivé dans le Jura, l’environnement est idéal et adéquat pour tester les capacités de ce Volvo.

La motorisation D5, diesel caractériel

En plus d’une longue utilisation sur autoroute, nous avons utilisé ce Volvo XC90 sur de petites routes de montagne, le tout en cherchant de beaux endroits pour photographier ce Volvo XC90 D5 Inscription Luxe.

Malgré une puissance de 235ch, le couple et le caractère joueur du XC90 s’expriment sur ces routes sinueuses. Seul regret, un son moteur peu présent, dû aux 4 cylindres et à une bonne insonorisation.

Malgré un poids bien présent dans les petits virages à vitesse moyenne, la tenue de route est plus que surprenante.

La suspension pneumatique et le châssis actif Four-C jouent sur la conduite et sur le comportement de ce SUV.

Le confort et le plaisir de conduire dans cet environnement nous montre une route nouvelle, avec ces paysages et ces couleurs automnales.

Volvo XC90 Inscription D5 AWD
C’est aux abords du Lac Genin, dans l’Ain, que nous avons essayé ce SUV

Bilan à bord du Volvo XC90

Après avoir roulé plus de 1500km à son bord, le Volvo XC90 m’a convaincu, ainsi que mes accompagnants.

Plaisant à conduire, confortable en passager, celui-ci se transforme en salon roulant avec des sièges confortables, une motorisation sans à-coups, et un grand nombre d’options pratiques et indispensables pour un SUV haut de gamme.

Malgré un réservoir de 71L, nous n’avons consommé en moyenne « que » 10.2L/100km, ce qui nous semble raisonnable comparé à d’autres essais SUV comme le Seat Ateca.

Le Volvo XC90, dans cette configuration parfaite à mes yeux, en gamme Inscription Luxe, se positionne à un prix démarrant à 71150€. Equipé des options indispensables, libre à vous de compléter par des options telles que le surround view (caméra 360°) ou encore les suspensions pneumatiques selon votre usage.

Posted in SUV

Jeep Grand Cherokee, entre luxe et sportivité

Partagé entre le côté limousine et sportif ? J’ai testé pour vous les deux versions grâce au nouveau Jeep Grand Cherokee.

C’est à travers l’Ile de Noirmoutier que nous allons vous faire partager notre expérience du grand luxe grâce au JEEP Grand Cherokee Summit Signature en version 2017, et du côté ultra sport du nouveau Grand Cherokee SRT V8 avec une 0 à 100 km/h en seulement 5 secondes. Êtes-vous prêt ?

Massif ce Jeep Grand Cherokee propose deux philosophies de conduite. D’une part l’extrême avec la version SRT8, et l’autre face plus confortable. Ce SUV de luxe ne renie en rien ses gênes de franchiseur !

Rappel historique

Depuis 1941, JEEP ne cesse de surprendre et d’innover dans le monde du 4×4 et du SUV. Et, depuis l’après-guerre, je peux vous confirmer sans surprise que Jeep, en plus de faire du 4×4 pour les puristes et continuer sa tradition, à développer sa gamme avec l’arrivée du cherokee et grand cherokee, et upgrader la qualité des prestations de ses versions. Et voici comment …

Make your choice

Île de Noirmoutier, c’est dans un parking proche de la gare que nous pouvons apercevoir au loin deux types de gammes : la limousine, édition Grand Cherokee Summit Signature, ou encore la très énervée et plus connue, la version SRT pour les conducteurs un peu pressés. Entre 250 ch et 468 ch, du blanc au rouge/bordeaux, je ne sais pas avec laquelle commencer mon weekend sur cette ile.

Vous avez dit limousine ?

Jeep Grand Cherokee Summit Signature, comment dire, c’est le haut de gamme du plus gros SUV JEEP. Chêne noir vernis, cuir Laguna perforé effet matelassé, toit ouvrant panoramique, écran LCD à l’arrière, … Bref, tout y est pour concurrencer non pas le Volkswagen Touareg, mais le SUV anglais, le fameux Range Rover HSE (qui est sans le rappeler la marque la plus luxueuse en termes de confort en 4×4/SUV). Tout a été créé et pensé pour le confort, autant grâce aux fauteuils que par la suspension très efficace qui fera de votre voyage de 8h un réel plaisir.

Des options ? Eh non !

Vous l’aurez compris, j’ai été conquis par cette édition Summit Signature du JEEP Grand Cherokee. A travers ces paysages et ce beau temps, conduire ce SUV est un régal ! Avec toutes les assistances, les suspensions, les sièges massant/chauffants/ventilés, et autres options qui permettent une gestion de la sécurité, notamment avec l’avertisseur de franchissement de ligne blanche et de déviation, le régulateur de vitesse auto-adaptatif, et bien d’autres qui améliore la ligne et le confort de ce SUV, vous allez pouvoir manger du kilomètre sans le sentir.

 

Une motorisation surprenante

Rouler, encore et toujours, et sur des routes toutes différentes les unes des autres. Le moteur diesel 3.0l V6 Multijet 250ch ne se laisse pas abattre. Très polyvalent et surtout économique, ce dernier à su se montrer persuasif comparé aux autres modèles essayés, malgré le manque de chevaux pour la comparaison. L’utilisation n’est pas la même, mais malgré son poids de 2.4 tonnes, les reprises gérées par la boite de vitesse automatique 8 rapports se fait sans quiétude et cette dernière est même plus impressionnante en gestion que celle du modèle agressif.

Un détail m’a surpris, autant par l’option elle-même que par la qualité de la gestion électronique de ce SUV, arrivé à une certaine vitesse, un mode automatique se règle au niveau des suspensions. Ou je veux en venir ? Dépasser une certaine vitesse, les suspensions se règlent automatiquement de façon à améliorer l’aérodynamisme et donc réduire la consommation d’essence.

Cet intérieur de qualité

En plus de l’apprécier et de prendre plaisir à conduire cette merveille (et de jouer avec les options disponibles de base dans l’édition Summit signature), je me permets un instant détente à l’arrière, en mode voiturier et donc de regarder plus en détail la qualité des cuirs, des bois, et également du système audio Harman Kardon High Performance, qui, durant ce weekend, à fortement animé notre périple. 19 haut-parleurs, de quoi décoiffer n’importe quelle dame en augmentant le volume, on pourrait se croire directement dans une salle de concert ou placé au premier rang à l’opéra tellement la qualité du son en est incroyable. Pour allier à cela, l’intérieur est insonorisé et permet donc d’apprécier au maximum la qualité des haut-parleurs.

Malheureusement, toutes bonnes choses ont une fin, mais celle-ci me brise le cœur. Oui, je dois rendre les clés de cette perfection. Complètement sous le charme ? Oui, et pourtant ce n’est qu’un diesel. Mais celui-ci n’est pas comme les autres. La qualité de vie à bord est un luxe, tout est fait pour rouler longtemps sans s’en apercevoir, et ce grâce aux options, aux sièges et à cet habitacle plus que confortable et agréable, et par ce châssis et ces suspensions remarquables.

 

JEEP Grand Cherokee Summit Signature en quelques chiffres :

  • Moteur 3,0 l V6 CRD MultiJet 250 ch BVA8
  • Consommation : de 6.4l à 8.3l/100km
  • Réservoir de 93.5l
  • Une autonomie donnée à plus de 1330kms
  • Vitesse maximale : 202km/h
  • 0 à 100km/h en 8.2secondes
  • Poids : 2403kgs
  • Dimensions : 4821x1943x1802 (Long x Larg x Haut)
  • Coffre : 457l / 916l (si siège arrière rabattus)

Prix : 76400€

 

Un réveil ravageur

Le matin, c’est dur. Et malgré cette bonne nuit à rêver du JEEP Summit Signature, je ne me remets pas de mes émotions. Petit déjeuner, quelques brioches, et c’est reparti pour essayer le nouveau Grand Cherokee SRT8. Quelques jours seulement après l’annonce du prochain Grand Cherokee Trackhawk, c’est avec son petit frère, rouge de colère, que je vais rouler en ce jour ensoleillé.

Premier abord

A première vue, ce n’est qu’un JEEP Grand Cherokee Summit Signature un peu sur-vitaminé. Mais pas que ! En plus de son restylage 2017, ce dernier se voit plus agressif grâce à ces ouïes sur le capot pour permettre de refroidir l’énorme moteur caché sous le capot. En continuant le tour du propriétaire, on peut également remarquer une caractéristique et option de la gamme SRT, les finitions black gloss, avec notamment la calandre en noir ainsi que les jantes et le diffuseur arrière avec ses deux grosses sorties d’échappements. Passer du luxe à la provocation est souvent choquante, or, à ce moment précis, je ne trouve pas assez violente la provocation faite par ce restylage du nouveau SRT8.

 

Le luxe sportif

Comme dit précédemment, passer du grand luxe à un SUV de très bonne gamme mais qui ne garde pas l’empreinte haut de gamme peut-être décevant. Cependant, en rentrant dans l’habitacle, on peut tout de même apercevoir des finitions de très bonnes qualités, les mêmes instruments que dans le JEEP Summit Signature, mais des aspects moins luxe et plus ferme dans ce nouveau JEEP SRT. Mais, l’ensemble est très correct. Cuir, écran gps, finition en carbone dans tout l’habitacle ce qui renforce l’esprit sportif, et surtout le bouton que nous aimons tous, le fameux « Engine Start ».

Le réveil du tigre

En appuyant sur ce bouton, un fauve rugit. Et ce son … ! Cela me fait oublier la difficile rupture du Summit sur le moment, et me fait profiter du merveilleux son du V8 HEMI de 468 ch connu dans le monde de l’automobile. Petites routes de campagnes, au lever du jour. A travers ces champs remplis de vache, le son du V8 ampli l’habitacle et contrairement au Summit signature, la radio n’est ici pas nécessaire grâce à cette mélodie de radio V8. Un son imprégner dans l’habitacle grâce à une caisse de résonance qui envoi directement le son du moteur à travers le système audio ainsi que par le coffre.

 

Plaisir de puissance

En plus d’avoir le son du moteur, et de se sentir pilote grâce aux touches de carbone un peu partout dans l’habitacle, nous pouvons encore plus en profiter grâce au bouton SRT, qui va modifier les suspensions et réduire le passage des rapports de vitesse. Le JEEP Grand Cherokee SRT nous laisse vibrer autant que le pied peut écraser l’accélérateur et voir défiler sur le compteur de vitesse le nombre de points que l’on pourrait perdre en cas de contrôle. Avec un 0 à 100km/h abattu en 5 secondes, JEEP nous a offert ici un massacreur de bitume (et d’essence avec une consommation impressionnante) qui ne procure que plaisir et sensation. Peu importe les routes qu’il dévore, ce SRT de 6.4l HEMI ne montre jamais de faiblesse, et en plus d’être puissant, ce montre démonstratif lors d’un gros freinage grâce à ses freins de la fameuse marque brembo.

Quelques centaines de kilomètres à son bord, son look sportif et son habitacle trop simpliste vont tout de même me manquer. Cette puissance allier a un look surprenant et peu discret est tout de même une combinaison parfaite pour les personnes voulant montrer physiquement la puissance présente sous le capot. Le son de ce V8 est d’autant plus distrayant mais reste tout de même un peu comme le look, trop sage pour la qualité vendue par la marque. Cependant, nous pouvons noter que le rapport qualité prix de ce JEEP Grand Cherokee SRT est correct en regardant attentivement le marché du SUV aux moteurs V8 et look sportif.

 

JEEP Grand Cherokee SRT 8 en quelques chiffres :

  • Moteur 6.4 V8 HEMI468ch BVA8
  • Consommation : de 11.2l à 26l/100km
  • Réservoir de 93.5l
  • Une autonomie donnée à plus de 690kms
  • Vitesse maximale : 257km/h
  • 0 à 100km/h en 5.0secondes
  • Poids : 2418kgs
  • Dimensions : 4846x1954x1749 (Long x Larg x Haut)
  • Coffre : 457l / 916l (si siège arrière rabattus)
  • Prix : 84700€

 

Tout à une fin…

Malheureusement ce weekend touche à sa fin. Et, après avoir vécu rapidement avec le SRT mais sereinement et agréablement avec le Summit Signature, je peux vous dire que, pour comparer ses deux modèles qui n’ont pourtant aucunes caractéristiques communes, mon choix se porterait vers le JEEP Grand Cherokee Summit. Le fait que le Grand Cherokee SRT soit excessif gâche un peu le plaisir de conduite et le confort à bord n’y est pas désagréable mais ne convient pas pour un usage quotidien. De plus, ce dernier étant 8600€ plus cher que le Summit Signature, ajoutez à cela le surplus du coût d’essence et vous pourrez non pas prendre une motorisation diesel mais la version 352ch V8 5.7l Summit Signature sans rien dépenser de plus. Alors, faites votre choix, le confort et plaisir de conduite, ou le côté sport et agressif ? A vous de faire vos propres choix … !

Posted in SUV

Volvo XC60, le plaisir de conduire

Le Volvo XC60 est à la marque ce que la 911 est à Porsche, un modèle devenu pilier pour la marque. Oui, ce modèle est l’emblème de la firme suédoise avec plus d’un million de véhicules vendus et en circulation depuis son lancement en 2007. Il a su toucher toutes les générations et en a fait rêver plus d’un avec un look très scandinave, mais surtout des avancées technologiques en terme de sécurité et de confort surpassant les standards de ses concurrents allemands.

Il aura fallu près de 10 ans pour que Volvo se décide de renouveler le design de toutes sa flotte, en commençant par le patriarche, le Volvo XC90 qui s’est révélé être un franc succès avec d’incroyables résultats les mois suivants sa commercialisation. C’est maintenant au tour du Volvo XC60 de se renouveler et faire parler de lui. 

Premières impressions

Il y a dix ans, nous avons tous croisé par hasard un SUV Volvo, et nous nous sommes tous dit : « quelle allure ! ». En voyant ce nouveau XC60, je me dis que l’ancien prends tout de suite de l’âge, sans forcément perdre de son charme. Au programme : des feux re-dessinés et inspirés du XC90, avec des leds en formes de T (référence à Thor, légende des pays scandinaves), et qui va s’étendre prochainement à la gamme 40 également (la 90 et la 60 étant déjà passées au nouveau design), des traits plus tendus qui donnent plus de prestance à sa silhouette par rapport à l’ancien XC60, et un intérieur beaucoup plus luxueux que le précédent.

A bord du Volvo XC60

En plus d’un extérieur plus que plaisant, c’est à l’intérieur que l’on peut remarquer l’énorme bon en avant effectué par la marque suédoise, qui a su créer un nouvel univers à bord et se différencier sur le marché du SUV haut-de-gamme. Très scandinave (normal me direz-vous), Volvo met le niveau très haut avec des matériaux nobles (bois, noir laqué, alu…) et du cuir dans tous les recoins de cet habitacle. Tout est fait dans le luxe et la simplicité, rien à redire sur les finitions. Peu de boutons apparents, une ergonomie exemplaire, rien ne vient faire tâche dans cet habitacle agréable à regarder. Tout se fait à partir de l’écran géant de la console centrale (allant de 9 à 12,3 pouces), de la navigation aux réglages des suspensions en passant par le choix de la ventilation et du chauffage des sièges.

Mise en place

Je m’installe, regarde un peu les quelques détails qui comptent pour moi, et je découvre ce compteur digital. Très simple, il me rappelle celui des dernières générations de marques allemandes (et c’est quelque chose de simple que j’apprécie). En plus de cette instrumentation, le démarrage ne se fait pas à l’aide d’une clé, mais du petit bouton entouré d’aluminium très luxe qu’il faut tourner pour allumer le moteur. Quelques touches prouvent la valeur et la qualité de cet intérieur : chaque aération est en aluminium, ou encore le système-audio, qui n’est autre qu’un système Bowers & Wilkins avec 18 enceintes réparties partout dans l’habitacle, ce qui permet d’avoir son propre opéra privé à bord.

Technologie confortable

La gamme Sensus de Volvo compte parmi les meilleurs avancées technologiques au niveau des constructeurs mondiaux. Tous les modèles sont dotés de ces services, qui vous permettent de réserver et de payer un parking à destination avec Park&Pay, d’utiliser Yelp pour trouver un magasin ou un restaurant, Glympse pour localiser sa famille ou ses amis, et même Send To Car, qui est une application qui permet d’envoyer une destination à votre XC60 depuis votre smartphone. CarPlay et Android Auto sont bien évidemment de la partie et extrêmement agréable à utiliser sur cette grande dalle verticale.

En plus des divertissements technologiques, le XC60 démontre encore l’attachement du constructeurs quant à la sécurité active. Volvo propose un panel impressionnant de systèmes d’aides à la conduite, comme le IntelliSafe Assist qui est la combinaison d’un régulateur de vitesse adaptatif et du dispositif Pilot Assistpour donner naissance au pilotage autonome, ou encore IntelliSafe Surround, qui, à l’aide des caméras et des radars de dernière technologie, surveillent l’environnement de la voiture pour anticiper et freiner à notre place ou éviter un obstacle par exemple.

Volvo s’est toujours différenciée de ses concurrents allemands ou anglais en se reposant sur leur avancée technologique et leur attachement à la sécurité. Intérieur chic, élégant, épuré et simple, la vie à bord est digne d’une limousine, et est tout aussi agréable à conduire que de s’y faire conduire ! La combinaison D5 de 235 ch / transmission intégrale est très polyvalente, et ne montre aucune faiblesse par rapport à son poids. Une boite très active, qui ne manque jamais (ou presque) de couple, et qui a un côté joueur dans les virages pour un gabarit de cette taille.

 

Au volant du XC60

Personnellement, ce  XC60 m’a grandement surpris. Je m’attendais à avoir un moteur mou et une boîte décevante ou presque, et c’est bien là le contraire. Volvo nous a sorti un bon 4 cylindres diesel de 235 ch, accompagné d’une boite de vitesses auto aux passages fluides et rapides.

Pour vraiment jouer et apprécier son comportement sur route, la région du Lubéron nous offre de petites routes de campagne très sinueuses ; ce qui nous a permis d’attester des excellentes qualités routières du nouveau XC60, tant au niveau de la motorisation, que de son châssis et de ses suspensions. Plus d’une heure à tenter de voir ses limites, dans des petits virages avec une allure joueuse, mais rien n’y fait : ce dernier ne chasse pas de l’arrière, et m’impressionne même selon certains virages avec son adhérence, la transmission AWD aidant à cela.

Pour finir, si vous voulez pour tous les jours un SUV digne des plus grands constructeurs haut-de-gamme, avec le confort, la qualité, et un condensé de technologie pour votre sécurité mais aussi pour votre plaisir, sautez le pas ! Une motorisation amplement suffisante pour de petits trajets, comme pour avoir une certaine reprise sur autoroute pour de plus longs trajets, même si pour cela l’autopilot se charge de conduire (à moitié) pour vous.

Prix et concurrence : Volvo XC60

La concurrence ? Elle serait composée de l’Audi Q5, du Mercedes-Benz GLC, du BMW X3 et autres « petits » SUV premiums, un secteur en pleine explosion. Mais, même si la qualité de ses concurrents en termes de finition et de motorisation est plus que correcet, je ne trouve pas que le Volvo XC60 correspondent vraiment à ce segment. Pourquoi ? Car la qualité des matériaux utilisés dans l’habitacle, l’ingéniosité des ingénieurs en termes de technologies à bord, ou même de la taille de ce XC60, me fait penser à un autre segment encore inexistant. Il serait pour moi nécessaire de le positionner entre les petits SUV premiums et les gros SUV luxueux. Ce dernier se place juste en dessous du XC90, mais également du nouveau et prochain Range Rover Velar, qui n’a aucun concurrent direct de la gamme des petits SUV.

Pour le tarif du britannique, on peut ainsi s’offrir ce XC60 D5 AWD R Design de 235 ch, avec toutes les options à bord de grand standing, Mon avis personnel serait d’opter pour la marque suédoise, sauf si la partie franchissement vous tient à cœur. Beaucoup d’équipements de série et même d’options qui n’existent pas chez Land Rover, un habitacle confortable, sobre, luxueux, et un ensemble plus que spacieux, autant à l’arrière, qu’avec ce grand coffre.

Bilan, le premium en XC60

Durant l’essai, je n’ai été que conquis par ce SUV nouvelle génération. En plus de son design extérieur et qui prouve que la marque suédoise fait grandement parti des marques haut de gammes de SUVs et de berlines. Avec un intérieur digne, non pas de marque allemande, mais des plus luxueux SUV d’une certaine marque anglaise, le XC60 avec son intérieur marqué d’un petit drapeau suédois offre tout le confort et toute la technologie pour que conduire sur de longs trajets soit un pur plaisir. Autopilot, système audio Bowers & Wilkins, siège ventilés/chauffants, … Vos trajets ne seront plus une corvée.

Posted in SUV

Seat Ateca, SUV surprenant

C’est à Perpignan que le constructeur Seat nous a donné rendez vous pour cet essai durant deux jours son nouveau et premier SUV, le nouveau Seat Ateca.

A l’affiche, roadtrip dans les montagnes avec des routes merveilleuses et un paysage de folie, une partie offroad dans un des plus grands domaines viticoles, et quelques surprises réservées par la marque que nous vous ferons découvrir avec plaisir à travers nos photos/vidéos.

En sortant de l’aéroport, c’est avec joie et excitation que je peux voir ces 6 Seat Ateca, prêt à être conduit durant 2 journées.

Un rapide briefing de la part de l’équipe, une explication des différentes boucles de roadtrip possibles et programmées directement dans les gps, lieux de différents rendez-vous, …

Tout ce qu’il faut pour participer à un excellent weekend de test.

Seat Ateca, un style trop Leon?

Même si pour certains, le Seat Ateca n’est qu’une Leon surélevée, la combinaison est tout de même respectueuse.

Pour tous les fans et inconditionnels de la marque espagnole, l’identité Seat est présente à l’extérieur avec ces phares leds et cette calandre, d’autant plus avec le trait de caractère partant de l’avant du flanc jusqu’à l’arrière de ce SUV.

Toutefois, on peut noter certaines inspirations du Q5 ou encore du Tiguan, de par la forme générale, mais aussi par rapport à l’arrière de l’Ateca.

Pour ma part, je trouve que cette combinaison, et ce nouveau SUV, est tout à fait attirant.

De par ses formes et proportions, mais aussi avec ses jantes de 19’’ pouces noir de l’édition Xcellence, l’Ateca de SEAT à tout pour faire un bon SUV physiquement adapté et adaptable à l’urbanisation de nos villes et grandes villes.

« Allumer le moteur, sortez les volets »

Premier pied à bord, et tout de suite, un air de confort et de déjà-vu.

Oui, un intérieur digne d’un constructeur allemand (oui oui !) de par sa qualité et la qualité des matériaux.

On y est bien, c’est agréable, et on sent tout de suite que l’on peut avaler les kilomètres à bord de cet Seat Ateca et son intérieur agréable à vivre.

Quelques découvertes agréables pour des dimensions raisonnables, comme un grand coffre, et le détail qui servira pour vos weekends à Courchevel, une trappe à ski !

Eh oui, ça sert pour les skis, mais aussi quand madame veut vous faire acheter un meuble à chaussure supplémentaire.

Le Crossover de la marque espagnole pour concurrencer le marché

Quelle configurations et équipements ?

Pour en revenir aux gammes, et pour avoir essayé les trois, j’ai eu un petit faible (forcément) pour la finition Xcellence.

Pour moi, cette finition correspond entièrement au besoin des personnes qui réalisent beaucoup de kilomètres et veulent un minimum de confort.

De superbes sièges en cuir (pour les fessiers sensibles), un toit ouvrant, une suspension dynamique ,que l’on peut aussi retrouver sur la version style pour la plupart.

Le Crossover de la marque espagnole pour concurrencer le marché

Que propose SEAT niveau motorisation ?

Il y a de disponible certaines motorisations selon les gammes, mais principalement durant notre essai, nous avons pu avoir à disposition ces motorisations : 115ch, 150ch et le 190ch.

Boite DSG, manuelle, … tout pour faire un weekend de test sur les routes de montagnes.

Pour les deux types de transmission, aucune déception ! Oui, même en 115ch boite manuelle, j’ai pu fortement m’amuser!

Par son caractère très joueur et, même sans les suspensions dynamiques, le Seat Ateca a vraiment une accroche au bitume qui impressionne  !                 Impossible de le mettre en quart dans un virage, et pourtant on a tout essayé …

Le Crossover de la marque espagnole pour concurrencer le marché

Une sacrée surprise le SUV Ateca !

Je vous en parlais dans l’annonce, SEAT pour ce weekend nous a réservé quelques surprises.

Déjà, par les routes choisies pour se rendre d’un point à un autre (je pense que ces routes peuvent en faire rêver plus d’un), mais aussi par des lieux insolites.

Château de Lastours, lieu principal pour les déjeuners, réunion, ou si nous venons à nous perdre à force de rouler à bord de l’Ateca (oui, les kilomètres ne se sentent pas à bord).

Un domaine de 900 hectares de vignobles ou nous avons pu torturer (un grand mot pour ce petit SUV robuste) l’Ateca sur les routes off-road de ce domaine, qui servent aussi de routes test pour certains véhicules du Dakar ou même les voitures de rallyes.

Le Crossover de la marque espagnole pour concurrencer le marché

Fin de la première journée, et nous nous rendons dans un lieu « insolite » pour dîner et dormir après une journée épuisante.

Quelques 70/80 kilomètres, pour arriver en plein champs et apercevoir « Les cabanes dans les arbres ».

Oui oui ! Vous ne rêvez pas, SEAT nous avait promis de nous ramener en enfance et c’est chose faite.

Une cabane incroyable par personne qui était invité, et surtout, le petit déjeuner apporté le lendemain matin !

Même pas besoin de sortir de la chambre (vous verrez les photos, ça fait rêver !).

Le Crossover de la marque espagnole pour concurrencer le marché

Caractéristiques techniques du Seat Ateca en chiffres

Trois finitions : Référence, Style, Xcellence

Motorisations disponibles : 115ch, 150ch, 190ch (Essence/Diesel, du 3 cylindres au 4 cylindres)

Seat Ateca, le prix : de 21.990€ à 37.515€

Dimensions : 4m63 x 1m84 x 1m60 et une garde au sol de 19 cm pour le offroad

Un coffre correct : avec 485-510 litres.

Seat Ateca, le bilan !

Pour finir, et en plus clair, l’Ateca de Seat est un très bon SUV.

Cousin (très proche, trop proche ?) du Tiguan, on y retrouve la qualité des matériaux et le confort de route d’une allemande.

A peu près 400/500km passé à son bord, et un réel plaisir.

Avec les options disponibles lors des tests, j’ai été conquis par l’ambiance intérieur mais aussi par le design extérieur.