Alpine A110, le bonheur à la française

Alpine A110, le bonheur à la française

Après quelques semaines de négociations, nous sommes rentrer en contact avec l’équipe du Groupe Renault pour divers projets !

Alpine A110 Légende Edition

Pour un projet que nous lançons début 2020, nous recherchions quelque chose d’exceptionnel à vous proposer, de plaisant à conduire et à retranscrire. Vous l’aurez deviné, le Groupe Renault ne s’est pas moqué de nous en nous proposant d’essayer la nouvelle Alpine A110. Certes, cette dernière est sortie il y a quelques mois déjà, mais c’est un privilège et une chance d’avoir la confiance du Groupe Renault pour réaliser cet essai.

Premier ressenti à bord de la berlinette

Après quelques échanges, le grand jour est arrivé. En entrant dans le parking, je la vois au loin, sage et majestueuse. Carte « mains libres », j’ouvre la porte conducteur, m’installe et admire déjà l’ambiance intérieure et la qualité des finitions. Je pose mon regard sur ce tunnel central en carbone, et que vois-je ? Un gros bouton rouge « Start / Stop ». En voyant cela, je n’ai qu’une envie … appuyer dessus ! Le contact se met, et le 1.8l Turbo de 252ch s’éveille. Le démarrage à froid fait vrombir dans le parking un bruit sourd. C’est à ce moment que l’on sent la chance d’être passionné, d’avoir la chance de pratiquer ce genre d’essais, et de réaliser un rêve d’enfant en vous partageant cette expérience !

Alpine A110 Légende Edition

Sur les premiers kilomètres, je succombe à la polyvalence de cette Alpine A110. Malgré son aspect sportif et l’appréhension que l’on pourrait avoir par rapport aux suspensions (ou du châssis), la conduite dans des conditions urbaines est plus que confortable. Autre détail qui à pour moi son importance par rapport à certaines concurrentes, elle passe partout ! Cette dernière est agréable car tout dos-d’âne, nid de poule, ralentisseur ne devra pas être passé à vitesse extrêmement réduite comme avec l’Alfa Roméo 4C ou autre petite sportive. L’Alpine est pour ça plus qu’agréable à conduire.  La journée passe et je n’ai qu’une idée en tête, conduire encore plus ! 

Le charme à la française

L’Alpine a essuyé pas mal de critiques lors de l’annonce de son lancement commercial. En effet, les puristes ne voulaient pas que l’on s’attaque à moderniser une légende comme la berlinette, de peur de la saccager.  Pour rappel, la première Alpine voit le jour en 1962, dans la fameuse usine de Dieppe. Ce n’est qu’en 2015/2016 que les nouveaux modèles, comme la phase 2 avec notamment le concept Alpine Vision, verront le jour. 

Alpine A110 Légende Edition

Mais, à force de présentations et de caractéristiques alléchantes, certains ont été conquis par les proportions respectées et de l’esprit Alpine sauvegardé. Même si l’Alpine en notre possession n’est pas comme l’originale, c’est à dire bleue, nous restons conquis par cette configuration qui sort de l’ordinaire. Chaque personne croisée a validé sa prestance en levant le pouce, ou en esquissant un sourire. De quoi être fier d’être à son bord !

Alpine A110 Légende Edition

Les designers ont donc opté pour l’esprit 100% Alpine, avec des touches de rappel de l’ancienne berlinette. La première ressemblance flagrante est la face avant, reconnaissable par ces 4 gros yeux (on parle bien des phares), ou encore par les traits marqués sur le capot. De même, certains éléments comme la virgule au niveau de la porte, ou le creux sous les phares arrières, montre bien l’inspiration provenant de l ‘Alpine de 1962. Certaines touches apportent un peu plus de caractères comme les « A » sur chaque aile avant, ou la trappe de réservoir sur le flanc avant de la voiture. Ces touches nous ont littéralement séduites et donne encore plus de charme à cette sportive mythique. 

Alpine A110 Légende Edition

Une ambiance intérieure sobre et sportive

En ouvrant la porte, on peut apercevoir que le carbone est présent dans l’habitacle. Cela donne une vraie touche de sportivité à cette Alpine A110. Intérieur en cuir marron, surpiqûres, écran digital de 7 pouces (presque 18cm), instrumentation digitale (comprenant le tableau de bord), et finalement assez peu de plastiques de mauvaise qualité. 

  • Alpine A110 Légende Edition

L’intérieur en cuir brun pourrait sembler ne pas convenir, mais la configuration essayée « match » plus que ce que nous pouvions l’espérer. Les surpiqûres bleues servent de rappel à l’emblématique Alpine A110. Cependant, même si dans notre enthousiasme nous ne souhaitions pas mettre en avant de points négatifs, 2 éléments retiennent notre attention. Le premier est le commodo de commande radio derrière le volant. Ce dernier nous rappelle les vieux commodo Renault des premières phase Clio / Twingo, ce qui ne concorde pas avec l’Alpine qui est aujourd’hui une marque jeune et indépendante au groupe français. Le deuxième va être le plastique du tunnel central. En effet, ce dernier comporte une partie plastique qui malheureusement est de moyenne gamme, ce qui casse le côté élégant et sport de ce tunnel en carbone / cuir. Un cuir molletonné ou un plastique mou aurait été apprécié. 

  • Alpine A110 Légende Edition

Malgré ces quelques défauts, nous restons tout de même positif avec tout le travail réalisé et ces finitions. Le bouton « Sport » fait son plus grand effet en étant inclus sur le volant, de plus par ce rouge vif !

Alpine A110 Légende Edition

La partie haute des portes (intérieur) peinte de la couleur du véhicule est une touche qui ne peut passer inaperçu. Cela ajoute un charme fou à ce cuir matelassé qui est au milieu du panneau de porte. Bref, nous avons aimé cet intérieur plein de charme, de caractère, et ce malgré les quelques défauts qui en font finalement son charme.  

Alpine A110 Légende Edition

Une motorisation surprenante : en bien ou mal ? 

Nous savons tous que le moteur, le 1.8l Turbo, vient de la Megane IV RS de 300ch. Mais, pourquoi avoir baissé la puissance à 252ch ? Les puristes diront également que le Turbo gâche l’aspect légende de l’Alpine et de son vieux V6 atmosphérique. 

  • Alpine A110 Légende Edition
    Mode Sport

Mais, le travail effectué sur cette Alpine A110 2ème génération est respectable. En effet, malgré un moteur allégé en puissance, l’A110 affiche un 0 à 100km/h de 4,5 secondes, contre 5 secondes pour la Porsche 718 Cayman (sa plus grande rivale). Le travail réalisé sur la partie environnement / bruit est plus que satisfaisant, avec une ambiance de sportivité sur ce doux son de moteur. Nous apprécions énormément cette motorisation qui respecte grandement l’attente pour ce genre de véhicule en terme de puissance. Mais une petite curiosité nous amène à nous interroger sur l’Alpine A110S de 300ch. Nous en saurons surement plus début 2020 lors d’un prochain essai.  

Alpine A110 Légende Edition

En ville, le moteur est agréable, sans accoup ou violence désagréable pour ce genre de véhicule. Sur autoroute, on peut sentir le rapport poids/puissance dès la moindre accélération, et le bruit est tout de même agréable. Pour les propriétaires, une ligne d’échappement en inox pourrait être un gros plus pour le plaisir des oreilles !

Alpine A110 Légende Edition

L’heure du bilan 

Après plus de 4 jours passés à son bord, à l’essayer sous toutes conditions climatiques (grosse pluie, nuageux, …), nous pouvons dire que … Nous sommes fier d’être français ! Oui, nous sommes charmés par cette Alpine A110 qui montre fièrement le drapeau français. L’ensemble du charme, motorisation et finitions la démarque clairement de toutes concurrentes allemandes ou italiennes (à nos yeux). L’appréhension du “re-travail” d’une légende peut faire peur, mais la réussite est telle que nous avons pris plaisir à rouler, en ville comme sur de petites routes, ce qui n’est pas le cas de toutes les sportives que nous avons essayé à ce jour.  

Alpine A110 Légende Edition

Le rapport plaisir / qualité / prix nous amène donc à choisir cette Alpine, qui pour un prix de 55.800€, nous semble justifier pour un maximum de plaisir. Sourire aux lèvres garantie ! 

Retrouvez toutes nos photos dans la galerie ci-dessous :

  • Alpine A110 Légende Edition